ACTUALITÉS

Nouvelles Routes de la Soie : 3 questions à Emmanuel Lincot →

Les Nouvelles Routes de la Soie : mythe ou réalité ?

Emmanuel Lincot : Les deux !

Mythe : en ce que ces axes culturels et commerciaux, depuis l’antiquité jusqu’à l’aube de l’époque moderne ont été à l’origine de phénomènes d’hybridation de toutes sortes, religieux notamment.

Et puis, la marginalisation de l’Asie au XIXe siècle dans l’histoire économique mondiale au profit des échanges transatlantiques les a conduites au déclin. On en redécouvre l’importance historique aujourd’hui d’autant que la Chine et son dirigeant Xi Jinping sont porteurs d’un projet revendiquant cet héritage.

De toute évidence, les Nouvelles Routes de la Soie ont une visée stratégique bien réelle qui, elle, est fondamentalement étrangère à ce que les historiens ou les archéologues appellent les Routes de la Soie.

Votre thème pour la conférence porte sur les enjeux civilisationnels : dans quels cadres pensez-vous que la Chine accroit-elle son influence en Europe ?

Emmanuel Lincot : dans tous les domaines d’activité, la Chine est un défi à l’intelligence.

Elle l’est aussi par rapport à ce que nous sommes. Politiquement tout d’abord : sans accéder aux formes de démocratie occidentale, qu’elle rejette, elle a réussi en un temps très court à éradiquer la pauvreté et à se hisser au rang de deuxième voire de première puissance mondiale. Elle est un recours pour les pays européens les plus vulnérables. Elle est donc perçue comme une menace pour certains experts tandis que d’autres la juge comme une puissance fragile dont le régime n’aurait aucun avenir. Vérité au-dessus des Pyrénées, mensonge en deçà…

Parce que je suis universitaire, je me refuse à tout préjugé catégorique. En revanche, les Nouvelles routes de la soie sont un sujet considérable qui ne peut laisser indifférent. L’ambition chinoise concourt – qu’on le veuille ou non – à réécrire les fondements de notre grammaire en matière de relations internationales.

Et sur le plan culturel, en quoi ces Nouvelles routes de la soie, sont-elles importantes ?

Emmanuel Lincot : elles sont en train de créer de nouvelles normes dans le domaine de l’économie numérique et partant, des industries culturelles.

Cette révolution répond à des attentes très réelles des marchés chinois et internationaux dans les secteurs de la production audiovisuelle par exemple. Elle est comparable dans les ruptures qu’elle va engendrer à l’invention de l’imprimerie dont la Chine fut, rappelons le, à l’origine. Mais dans le contexte qui est le nôtre, on change d’échelle. Les rapports espace / temps en sont bouleversés. Les transferts dans les domaines du savoir se trouvent massifiés. Les modes de vie, notre manière de travailler vont en être bouleversés.

Ces Nouvelles routes de la soie ouvrent par ailleurs des perspectives immenses dans le domaine universitaire par la création de campus à l’étranger financés par la Chine. L’intensification des échanges va bouleverser les configurations actuelles sur le plan démographique (200 000 expatriés chinois dans les années 80 à travers le monde, plus de 125 millions aujourd’hui…) mais aussi politique – avec le désenclavement de régions telles que l’Asie centrale ou l’Afrique des grands lacs – voire religieux (avec un nombre croissant en Chine de conversions soit à l’Islam soit au christianisme).

En somme, les Nouvelles Routes de la soie vont transformer notre monde, en devenant le catalyseur à la fois de rapprochements et de crises d’un genre absolument inédit.

 


« L’ Institut Vaugirard est le premier en France et en Europe à porter sous la forme de conférences, de séminaires de recherche et d’ateliers une réflexion globale sur l’ensemble des Routes de la Soie à travers des problématiques très diverses et ce, qu’elles qu’en soient les périodes. »

Retrouvez Emmanuel Lincot, responsable du Pôle Eurasie de l’Institut Vaugirard et directeur du Master Stratégie muséales de l’Institut Catholique de Paris, le 22 octobre, à l’Auditorium de l’ICP.

Inscription :
https://conference-nouvelles-routes-soie.eventbrite.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S’abonner à la Newsletter

Copyright 2015 - Institut Vaugirard Humanités & Management    / Design Marguerite Lavayssière